LESPARRE

panneau-lesparre-medoc-1.png

 

LESPARRE est la principale agglomération du bas-médoc, elle s'étend sur 37 km.C'est l'une des cinq sous préféctures du département, et un centre administratif et commercial .

Ses habitants sont appelés les "Lesparrains".

LESPARRE est le chef-lieu de canton et d'arrondissement, elle se trouve à 60 km au nord-ouest de BORDEAUX,

20 kilomètres au nord-ouest de PAUILLAC et à une trentaine de kilomètres au sud-est de SOULAC-SUR-MER et de la POINTE DE GRAVE.

Les marais de Lesparre, autrefois appelés "Petite-Hollande" ou "Petite-Flandre" s'étendent jusqu'à la Gironde, couvrant une partie des communes de Gaillan-en-Médoc, Prignac-en-Médoc, Queyrac, Civrac-en-Médoc et Jau-Dignac-et-Loirac.

Ces "mattes" ou "palus" ont été aménagés au XVII ème siècle par des Flamands et des Hollandais avant d'être modernisés (amélioration ou percement des voies d'eau : chenal de Richard, canal de Lescapont, petit chenal de Guy..) au XIX ème siècle grâce à la "commission syndicale des marais de Lesparre".

Le sud et l'est de la commune sont traversés par plusieurs ruisseaux : Bernède(à 8 mètres d'altitude, c'est le principal ruisseau de Lesparre), Maillarde,Zic, Berle.

Dans l'antiquité on trouve trace des Grecs puis des Romains qui s'installent dans la presqu'île médulienne (Médoc).

Les conquérants romains créent un petit port donnant sur une anse de la Gironde, Metilium, ancêtre antique de la ville de Lesparre.

Ils établissent aussi une voie de communication entre Burdigala (Bordeaux) et les ports océaniques : la "Levade" dont l'actuelle route départementale D 1215 reprend en partie le tracé.

Le Médoc est alors ponctué de nombreux petits ports commerçant depuis l'âge de Bronze avec l'Europe du Nord et la péninsule ibérique :

L'étain, puis les produits artisanaux, les pains de sel et le vin y transitent.

Dès le V ème siècle divers peuples pénètrent en Médoc : les Francs, les Arabes et les Normands.

Pour se protéger des invasions de ces derniers ugn premier château fort est édifié à l'époque de Charlemagne., selon la tradittion, sur les soubassements d'un temple gallo-romain dédié à Saturne.

La forteresse est modernisée au cours des siècles, et est à son apogée, un vaste ensemble fortifié garni de quatre tours de presque trente mètres de hauteur, dont seule subsiste aujourd'hui la tour de l'honneur.

tour-de-l-honneur-4.jpg

tour-de-l-honneur-a-lesparre.jpg

                                                                          LA TOUR DE L'HONNEUR


Comme partout dans la région, après le mariage de la duchesse Aliénor d'Aquitaine avec Henri Plantagenêt, LESPARRE entre dans la mouvance anglaise.

La cité est alors une "sirie" aux mains de puissants seigneurs : Gombaud, Cénebrun, Florimont, Madaillan.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site